Saint Cyprien de Carthage : des hommes et des initiatives

Comme chaque mois depuis qu’il a été installé Évêque de Perpignan Elne en 2015, Mgr Turini est en visite pastorale cette semaine. A la rencontre du territoire de Saint Cyprien-de-Carthage qui regroupe les Paroisses d’Alenya, La Tour Bas Elne et Saint Cyprien, avec le père Stéphane Forbras et son vicaire Christian Sagna. Une terre entre ruralité et littoral balnéaire, entre agriculture et complexes hôteliers. Un ensemble où l’Église est riche de nombreux fidèles et de paroissiens actifs, investis et dynamiques, au service de la communauté. Le père Évêque a pu notamment leur expliquer le but et le sens de cette visite pastorale « Pour mieux connaitre le Peuple de Dieu. Vous connaître vous et m’enrichir de vos différences, de vos parcours, de vos initiatives… Et comme dieu aime tout le monde, un Évêque aime tout le monde de la même façon. C’est pour cela que je vais également à la rencontre de tous ces gens qui participent à la vie locale, qui construisent le bien commun par leurs métiers, leurs passions et leurs engagements. »
À Saint-Cyprien, impossible, donc, de passer à côté des métiers de la mer. Les chantiers navals Martinez, les petits partons pêcheurs qui maintiennent coûte que coûte te malgré un contexte difficile cette économie traditionnelle et une volonté de livrer des bons produits. Incontournables aussi, les métiers de l’industrie touristique et la filière de l’hôtellerie restauration qui est le plus gros employeur local. Mais il y a aussi de nombreux entrepreneurs et salariés dans un tissus de PME et PMI bien implantées. Et des initiatives locales en matière d’emploi qu’il est bon de découvrir. Comme la toute nouvelle pépinière d’entreprise de la communauté de communes Sud Roussillon : un incubateur de petites structures tourné essentiellement sur l’innovation et qui vise à faire émerger des talents du cru et à générer de l’emploi. En laissant à chacun sa chance et le temps nécessaire pour se développer.
Dans les terres, les pasteurs sont allés découvrir les exploitations agricoles et les maraichers pour mieux comprendre leur réalité. La visite se poursuit jusqu’à dimanche avec comme temps fort, samedi, un célébration pour commémorer les 55 ans de l’arrivée de la communauté pieds-noirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *