Procès Savioz : "Que les victimes puissent trouver la paix"

Jean Marie Savioz, ex curé de la paroisse de Saint Joseph à Perpignan, a été condamné lundi 21 septembre, en appel, à une peine de 20 ans de réclusion criminelle pour viol et agressions sexuelles sur mineurs de plus de 15 ans par la cour d'assises de l'Aude. Une peine plus lourde qu'en première instance (la juridiction perpignanaise l'avait condamné à 15 ans le 1er mars 2019). À l'issue de ce second procès, Mgr Turini Évêque de Perpignan-Elne, prend acte de ce verdict et redit sa volonté, d'une part d'accompagner les victimes dans leur reconstruction et dans un chemin de paix et d'autre part que la justice de l'Église soit également rendue. 

"La Cour d'Appel de Carcassonne vient de condamner Jean-Marie Savioz à 20 ans de réclusion criminelle, une peine plus sévère que celle prononcée par la Cour d'Assises des Pyrénées-Orientales (15 ans) en première instance.

Jean-Marie Savioz est de plus interdit de séjour dans notre département, interdit de tout contact avec les victimes et contraint à une injonction thérapeutique durant 10 ans. 
Quelle que soit la longueur de la peine, elle ne supprime pas ce que les victimes ont subi.
Mes pensées et mes prières se tournent vers elles, espérant qu'elles trouveront dans cette condamnation la paix pour avancer dans leur vie et le sentiment que justice leur a été rendue.

La justice civile s'est prononcée, Le Diocèse de son côté poursuit la procédure qu’il a déjà engagée à Rome auprès de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi."

Mardi 22 septembre 2020.
+ Norbert Turini 
Évêque  de Perpignan-Elne 

Lire également le communiqué de Mgr Turini lors du Verdict en première instance. 

Pin It
  • .